Patrick Wolf / The Bachelor


The Bachelor, le quatrième disque de Patrick Wolf devait à l’origine être un double album intitulé Battle, enregistré à Battle, Hastings. Les deux Cds étaient intitulés The Bachelor (un album qui parle de l’époque où il voyageait trop, où il se battait contre le monde, contre lui, son désir, sa lutte contre la dépression et son célibat (Bachelorhood)) et The Conqueror (un album qui parle de son histoire d’amour actuelle et de son retour à une vie familiale heureuse et stable)

Finalement Patrick a décidé de sortir les disques séparément afin de ne pas surcharger le public. Avec la sortie de The Conqueror en 2010 l’album Battle sera finalement achevé.

La première partie de Battle sortira le 25 août prochain. Un album de quatorze morceaux incluant des collaborations avec Eliza Carthy, Thomas Bloch (Ondes Martenot, Cristal Baschet), Alex Empire, Matthew Herbert et Tilda Swinton (Actrice dans le film Michael Clayton). Battle sort sur le propre label de Patrick, Bloody Chamber Music.

Le site officiel de Patrick Wolf, et son Myspace


Concerts à venir :

(En attente)

Revue de presse web :

"Le meilleur album de Patrick Wolf […] parvient enfin à satisfaire toutes nos attentes" 4/5 (Fluctuat.net, 2goldfish)

"Ce nouvel album est donc sans doute pour moi la meilleure surprise de l’année. Patrick y retrouve l’inspiration foisonnante de ses deux premiers disques, canalisée par une science de la production et des arrangements" (La Blogotheque)

"Wolf tient toutes ses promesses en déballant ici un recueil de chansons romantiques et dures, portées par un violon violent" (Lesinrocks.com, JS)

"Patrick Wolf est un sacré numéro, à la fois brillant, excentrique et impétueux" (France-Info.com, M.B.)

"The Bachelor représente logiquement le sommet de la carrière artistique du jeune homme [...] Epique et dramatique même selon les standards de Wolf, c'est son oeuvre la plus explosive" (Pop News, J.F.)

"Accents pop, délires électro ou divagations pop, en long et en large cet album est celui de l’éclectisme […] un regard sur le monde aussi aiguisé que l’est sa musique" (Lordsofrock.net, Stéphanie Monay)

"Avec Patrick Wolf, on a toujours la certitude d'écouter un album qui portera haut les exigences sur la forme, sur le traitement des sons, mais avec en plus un grain de folie, d'excentricité et d'hédonisme. "The bachelor" ne serait-il pas le grand disque pop érudit et hédoniste de 2009 ?" (Indiepoprock.net, Hervé)

"Une puissance presque mythologique! En héros, Patrick Wolf déplace des montagnes pour parvenir à ses fins artistiques, et l’échelle humaine n’a alors plus aucun sens, tellement la sensation de ne pas exister à côté de sa musique est forte. Les compositions gargantuesques du britannique ne laissent jamais indifférentes. [...] Certaines compositions époustouflantes imposent d’elles-mêmes le respect." (La Quenelle Culturelle, Thibault)

"Un des plus talentueux jeunes prodiges qu'ait à nous offrir la Grande-Bretagne" (MuZicX)

"L'opus dévoile une multitude de richesses et captive un peu plus à chaque écoute jusqu'à complètement s'imposer" (Foutraque)

"L’univers sonore de Patrick Wolf est aussi foisonnant et évocateur qu’étrangement cohérent" (Allomusic)

"Que dire de The bachelor si ce n’est que cet album laisse littéralement sans voix. Difficile de coller une étiquette tant les influences sont nombreuses et tourbillonnent au dessus de ces 14 pistes sonores" (Ziknblog)

"Devant nous, avec son chant terrestre et lyrique, Wolf déballe des chansons énormes, sorte de Golgoth prog glam folk métal, qui écrasent tout sur leur passage" (Blog Rock En Seine)

"The Bachelor est un étrange mixe parfois surjoué et clinquant, parfois vraiment brillant, une pop référencée de toute part, entre les années 80, les années 90" (Skulking)

"C'est une folie toute anglaise qui transparaît sur "The Bachelor", le premier volet d'un solide projet en deux parties" (Music Actu)

"The Bachelor [...] est une sorte de monument à la surenchère, à l'emphase, à la sentimentalité exacerbée" (Globetrotter.net, C.B.)

"Dans The Bachelor, il vous faudra ouvrir grand vos oreilles car le monsieur à de quoi étonner à chaque morceau [...] Un monde aux sonorités que l’on croyait aujourd’hui inexplorées" (Publikart)

"A l'écoute de son quatrième disque, il faut bien avouer que le jeunot a quand même un petit talent bien à lui" (La Musique à Papa, Vincent)

"C’est enlevé et tordu comme tout bon songwritter doit l’être" 3/5 (Esprit Critique, Marc)

"The Bachelor est tout simplement orgasmique à mon goût, vivement The Conqueror !" (KiminiKiss)

"Un morceau d’electro-pop évoquant la rencontre fortuite sur une table de mixage de Depeche Mode et de sonorités celtiques, un clip teinté d’un esprit cinématographique épique, un look et une allure androgyne rappelant Jay-Jay Johansson " (La boîte à sorties)

"Cet album est rempli de compositions baroques avec des idées et l’ambition qui vont avec" (First Lady Patate)

"Patrick Wolf revient à des sources plus sombres et romantiques […] Il a désormais un bel avenir devant lui" (Soundofviolence.net, Déborah)

"Des émules, il en fait. Insoumis et intraitable, déraisonnable et déraisonné, Patrick s'amourache de toutes ces sonorités improbables qu'il recrache jusqu'à l'outrance" (Vailloline.com)

"The Bachelor est un disque épique qui t'emmène quelque-part, en toi, qui te parles de la vie, de l'amour et de la mort mais du futur aussi, de l'espoir et des autres. Un disque incroyable !" 8/10 (Cause Of The Rain)

"Wolf redevient un chien fou, foisonnant et indiscipliné […] Il y a du bon, du très beau dans cet album" (Carbon Made)

Mais aussi : Photos Rock en Seine 09 sur le Hiboo, Evene.fr, Evous.fr, Matin QC, She lost control , What a lovely tea , Photos concert au Nouveau Casino par Sound Of Violence , Compte-rendu concert au Nouveau Casino par Sound Of Violence , Compte-rendu concert au Nouveau Casino par Pop News, Clip sur Info Jeunes

Concours : Publikart, Allomusic , Fluctuat , La Quenelle Culturelle


Une presse anglo-saxonne dithyrambique !

A whispered breath away from sheer perfection 9/10Clash Magazine

Richly textured electro pop teems with flamboyance and sees Wolf come over like a cosmic Martin Fry 4/5Observer Music Monthly

The spikey haired one man Cabaret refuses to come quietly 7/10NME

Original, imaginative… 5/6Time Out

Brilliant” Attitude

Best yet 4/5” Q

An incredibly ebullient-sounding record” Metro

You won’t hear a better album this year” Dazed & Confused

This man is truly more than just the Bowie of our generation…. One of the most courageous and heartbreaking albums of this year” CMU Daily

Clips :

1er single "Vulture" :



2eme single "Hard times":